. . . Once Upon A Time . . .
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 #. Contexte

Aller en bas 
AuteurMessage
Night World
#. Lovely PNJ
avatar


MessageSujet: #. Contexte   Dim 10 Avr - 10:06

 The Arrival


    Jamais on n’a su comment on y arrivait. Jamais, même pas moi. Je devrais le savoir après tous mes voyages dans différentes contrées inconnues du reste du monde, mais ce mystère-là était une question trop vaste à étudier. Moi-même y était allée, mais comment ? C’était la, la grande question, celle que tout le monde se posait. Sauf moi. À cet instant, j’aurais du être plongée dans une bibliothèque en train d’étudier chaque livre pour y trouver l’étincelle d’un espoir. Mais au lieu d’être en train de bouquiner, j’écrivais. Tapant chaque lettre sur mon clavier en repensant à mon aventure. Une sorte de carnet de voyage ou de journal intime. J’avais envie de faire part à tout le monde combien le monde regorgeait de merveilles inconnues. Mais voilà, l’arrivée, elle était dure à expliquer.

    C’était un lundi, je m’en rappelle comme si la scène se déroulait à nouveau devant mes yeux. Mes parents étaient sortis. « Un diner entre amoureux » m’avaient-ils dit. Je m’étais donc retrouvée toute seule avec sachet de chips en train de regarder la télévision. Rien d’autre ne m’intéressait à part ma série télévisée préférée. Même si c’était il y a peu de temps, les temps ont changé. En tout cas pour moi. J’étais donc là, ne prêtant aucune attention à ce qui se déroulait autour de moi. Tout à coup, les rideaux remuèrent et les vitres claquèrent. Je croyais pourtant avoir fermé les fenêtres. Et je ne me trompais pas. La panique prit vite place dans ma tête et tout s’embrouillait. Le tas de feuilles empilé sur la table en verre fut renversé. Comme par l’action d’un revers de bras invisible. Je me relevais brusquement et courut en direction du téléphone fixe. Normalement, j’aurais saisi le numéro du portable de ma mère en quelques secondes mais je ne m’en rappelais plus. La poisse. Des larmes commencèrent à couler de mes yeux pendant que mes mains attrapaient nerveusement mes mèches de cheveux égarées le long de ma nuque. Mes genoux ne tinrent plus le coup et je m’écroulais sur le parquet. Au même moment, un tintement de cloche sonna à mes oreilles. Peut-être était-ce la mort qui m’attendait avec son visage sadique et sa longue tunique noire sans bien sûr oublier la faux. Je levais donc la tête et ne découvris, à ma grande surprise, personne. Juste une lettre de papier m’attendait sagement sur le bord de la table basse. Une inscription siégeait au beau milieu de l’enveloppe : « Ouvre-moi ». Cela me rappela le célèbre livre Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll. Je pris donc mon courage à deux mains et déchirais le papier. Une étrange liste à cocher m’attendait.

    « Qu’aimeriez-vous être ?
    o Un Ange
    o Un Elfe
    o Une Fée
    o Un Vampire
    o Un Esprit Errant
    o Un Humain
    o Rien, vous me faites chier »


    J’en avais tellement marre d’être l’objet de ce qui me semblait être une plaisanterie que je cochais inconsciemment la dernière case. Cela avait été une grave erreur mais le début d’une aventure. J’aurais pu découvrir peut-être encore plus de choses si j’avais coché un autre mot. Mais on n’a pas encore inventé la machine à remonter le temps. Un choix, c’est un choix, cela ne se discute pas. Et ce choix-là allait changer ma vie. Transformer ma petite vie d’égoïste en une vie plus compréhensive et ouverte aux autres. J’étais perdue dans mes pensées lorsque devant ma fenêtre apparurent sept personnes. Il y avait un ange, avec sa longue chevelure blonde et ses yeux reflétant la mer. Parmi eux se trouvait aussi un Elfe, un arc bandé à la main. Sa chevelure marron sauvage semblait être dressée avec du gel. Sur son épaule se trouvait une petite fée à la chevelure argentée et aux yeux violets. Elle me regardait comme si j’étais un extra-terrestre, ce que je pensais d’eux. Puis vinrent les deux plus obscures créatures. L’une était très reconnaissable, un vampire aux yeux rouge. Mais l’autre ... C’était une sorte de fantôme dont la moitié du corps laissait place à un tourbillon. Ses iris imprimaient la faim et la férocité. J’eus un hoquet de surprise en la découvrant. Mais ma surprise fut encore plus grande lorsque je vis mon reflet. Un bloc note à la main et regardant autour d’elle. On aurait dit une journaliste. Ou un personnage dans une histoire qui n’en faisait pas partie mais qui se contentait d’observer et d’apprendre. Le mot me vint tout de suite à la tête : « Observatrice ». Il m’était venu tout naturellement, tout simplement. Pourtant, je devais avoir une tête horrible desséchée par les larmes car lorsque mon reflet se tourna en ma direction, il porta une main à sa bouche et commença à crier d’une voie stridente. Aussitôt, mes yeux se voilèrent de blanc et je perdis connaissance.

    Environ trois jours plus tard, je me réveillais au bord d’une autoroute. Les voitures qui y passaient étaient rares mais allaient à une vitesse impressionnante. Comme si elles fuyaient quelque chose. Puis, je vis la chose qui semblait leur faire tellement peur. Des fantômes semblables à celui que j’avais vu à travers ma fenêtre. Ils étaient là à observer les seuls êtres normaux que je voyais pour l’instant. J’étais comme invisible pour eux et cela m’arrangeait bien. Je n’avais aucune envie de me faire grignoter les doigts de pieds. Puis, je remarquais une immense barrière phosphorescente qui émanait une lueur rose. Ce que cela pouvait bien être ? Dans un premier temps, je n’en avais aucune idée. Puis, je vis l’un de ces êtres « maléfiques » la franchir. Comme s’il s’agissait d’une simple illusion. Une fois le mur franchi, elle, oui c’était bien une femelle, se transforma en une magnifique humaine. Je n’avais jamais vu une telle beauté jusqu’à maintenant. C’était tout simplement merveilleux mais rien qu’à l’idée de repenser à sa forme initiale, mon corps frissonna. Comme j’avais conclu qu’ils ne pouvaient pas me voir, je fis deux ou trois pas en direction des êtres. Je surpris une bribe de conversation.

    « Hey, Luna. Dépêche-toi sinon les rayons de soleil vont t’atteindre. Je n’ai pas non plus envie de te voir réduite en statue de marbre ou en cendres ! »


    Sans le savoir, je venais de découvrir l’une des plus grandes faiblesses de ces êtres. Ils devaient absolument rentrer avant l’aube, sinon, au contact des rayons du soleil ils se transformaient en statue puis en cendres lorsqu’un regard, humain ou animal, se posait sur eux. Pendant toute la durée du jour, j’entrepris de regarder ou menait ce mur. Je commençais aussi à me repérer grâce aux pancartes parsemées ci et là sur des petits bouts de terre. Le mur ressemblait donc à une immense sphère qui encerclait toute la « Sea Side », excepté des Dunes, le Trio de Chênes et la Rangée de Cerisiers de la « Forest View », les parterres au bord de l’Autoroute et le Chemin des Randonneurs. Elle occupait donc un vaste territoire. En chemin, je rencontrais aussi des créatures plus impressionnantes que les fantômes. Des Anges, des Elfes, des Vampires et même des Fées. Petit à petit, je comprenais que le choix sur la lettre était capital pour la vie dans ce monde parallèle. J’avais choisis la place d’Observatrice. Au moins, je ne devais pas me soucier des bagarres et de la survie. Quelques jours plus tard, j’en conclu donc que chacun qui était arrivé ici, avait reçu une lettre et il avait fait un choix. Bon ou mauvais, je n’en sais rien. Les Humains occupaient donc la place d’ « Ignorants » dans ce monde. Ils n’arrivaient pas à voir les autres créatures. Mais ils se débrouillaient bien, ça, on ne pouvait pas le nier. Chacun semblait heureux dans ce monde magique, mais y existaient-il des faces obscures ?

    J'en avais découvert quelques unes, mais pas toutes, à 17 ans j'ai disparu de ce monde magique aussi mystérieusement que j'y étais arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night World
#. Lovely PNJ
avatar


MessageSujet: #. Contexte   Dim 10 Avr - 10:08


 Magic


    Mais, est-ce par magie que l’on se trouve transporté dans un autre monde, si différent du notre ? Oui, sûrement. Comment pourrait-on, autrement que par magie, se re-matérialiser dans un univers parallèle avec des ailes de plus, des dents plus longues et encore d’autres choses. Dans le Night World, c’est ainsi que je l’ai baptisé, chaque molécule regorge d’énergie autre que naturelle. Mais ses habitants si mystérieux, pratiquent-ils la magie ? Passer entre les murs, peut-on appeler ça de la sorcellerie ?

    C’était la nuit, on voyait bien l’étoile du Berger, enfin, celle qui lui ressemblait. Tout était calme mais j’étais sûre que quelque chose se tramait non loin de là. Sur le Chemin des Randonneurs. Il y avait de nombreuses bagarres chaque nuit et elles trouvaient toutes lieu là-bas pour la seule et simple raison : personne ne faisait attention à ce qui se passait en cet endroit sinistre. À quoi bon se mettre en danger si l’on peut rester facilement et sans se donner de mal en sécurité. Mais moi, je ne craignais rien alors autant ne pas mourir bête et découvrir plein de choses sur la vie. Je me dirigeais donc, d’un pas assuré, vers ce chemin. Une chose étonnante m’y attendait. On avait dressé un immense mur de béton. Pourtant, il ne se trouvait pas là la nuit dernière. Chose étrange. Puis, je retins un hoquet de surprise. Une tête de fantôme passa à travers le mur. J’aurais du crier, mais cela n’aurait rien changé, personne ne m’aurait remarqué. Je n’avais pas envie de voir autre chose, cela, m’avait déjà traumatisée. Ce n’est pas tous les jours que vous voyez une tête voler à travers un mur. Mais ce n’est pas aussi tous les jours que l’on se trouve dans un monde parallèle.

    Grâce à ça, on peut donc se dire que l’espèce des « Esprits Errants » est magique. Mais si ne pas avoir de corps à part son buste n’est pas magique, alors je mets ma main au feu. On peut donc en conclure que tout le Night World est magique. Sauf peut-être les Humains et leur ville totalement ordinaire. Celle qui ressemble à chacune des autres villes paumées sur Terre. De toute façon, on ne peut rien y faire. Ce monde parallèle et mystérieux est magique et le restera toujours. Espérons juste que des rayons lasers ne sortiront pas bientôt des mains de ses habitants, ça ne ferait qu’aggraver la situation de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night World
#. Lovely PNJ
avatar


MessageSujet: #. Contexte   Mar 12 Avr - 15:18

 Angels


    Ils sont les plus belles créatures qui aient jamais existé. Les plus belles créatures aux tempéraments si différents. L’arrogance les a condamnés. On les regarde de haut mais on les méprise. Sur Terre, on les aurait pris pour des dieux. Mais ici, tout est différent. Oui, les Anges. Leur mauvais caractère a totalement prit le dessus dans leur nature. On pourrait presque oublier leur physique inimaginable, tellement magnifique, féérique. Leurs beaux cheveux blonds aux reflets dorés cascadant sur leurs épaules en boucles ou raides. On peut lire dans chacun de leurs mouvements qui sont imbus d’eux-mêmes. Leur ego est surdimensionné, et, lors de batailles, ils ne pensent qu’à sauver leur peau. Mais pourtant, comme dans chaque cas, il y a des exceptions. Des Anges généreux, amicaux et sociables existent. Ils ne sont pas très nombreux et doivent se fondre dans la foule pour paraître normaux. Comme toutes les autres créatures ailées, ils restent souvent seuls. On ne les voit pas souvent en groupe ou alors, dans de rares cas, à deux ou à trois. Sur Terre, on les prenait pour des envoyés de Dieu, des êtres bienfaisants, ici, on a démontré tout le contraire.


Dernière édition par Night World le Lun 25 Avr - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night World
#. Lovely PNJ
avatar


MessageSujet: #. Contexte   Lun 25 Avr - 15:10

 Elves


    Dès que le mot « Elfe » nous vient à l’esprit, nous nous imaginons immédiatement des créatures aux oreilles pointues, un arc à la main et un regard farouche. Pourtant, les Elfes ne ressemblent pas tous à ce que nous pensons. Ils peuvent avoir les cheveux blonds, comme noirs ou roux. Leurs yeux peuvent varier du bleu azur jusqu’au violet profond. Mais la combinaison la plus typique est cependant « cheveux noirs et iris mauves ». Ces êtres ne sont pas très batailleurs, contrairement à l’avis des rumeurs qui nous parviennent aux oreilles. Leur tempérament est très pacifique et ils ont tendance à protéger les animaux plus que leur propre peau. Les Elfes sont très sociables et amicaux par rapport aux Anges. Bien sûr, il existe des exceptions et il existe des êtres sanguinaires, cruels et sadiques. Les Elfes ne peuvent tout simplement pas être seuls, on les trouve toujours en groupes en train de parler, s’amuser et rigoler. Rien qu’à les voir, on se sent heureux. Leur bonheur est une maladie contagieuse et il nous arrive parfois d’afficher un sourire intérieur. Pourtant, les Elfes ont gardé leur tempérament rebelle et un peu sauvage de générations en générations. On les voit souvent se promener les pieds nus, les cheveux au vent et un air rieur aux lèvres. Mais dès qu’ils se transforment en Humains, ils deviennent stricts, soigneux et sérieux. Comme si leur transformation avait changé leur état d’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #. Contexte   

Revenir en haut Aller en bas
 
#. Contexte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 N.IGHT W.ORLD R.PG  :: Avant Tout :: ;; Rules & Concept-
Sauter vers: